Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Retrait de la licence de WalfTV : La CAP sonne la révolte

Dakar, le 6 février 2024 – La Coordination des Associations de presse (CAP) monte au créneau après le retrait de la licence de WalfTV, une décision jugée « inique » et « illégale ». Les acteurs des médias sénégalais, réunis ce mardi 6 février à la Maison de la presse, ont décidé de mettre en œuvre un plan d’action pour la restitution de la licence et la défense de la liberté de presse.

Un coup de force contre la liberté d’expression

Le 05 janvier dernier, le ministre de la Communication, Moussa Bocar Thiam, a signé une ordonnance retirant la licence de WalfTV. Cette décision, prise sans préavis ni justification officielle, a été unanimement condamnée par la CAP et les professionnels des médias.

« Le ministre a outrepassé ses prérogatives et ignoré la procédure légale en vigueur », souligne la CAP dans son communiqué. « Plus grave encore, aucun manquement n’a été imputé à WalfTV pour justifier une sanction d’une telle gravité. »

Un plan d’action pour la riposte

La CAP a décidé de ne pas rester les bras croisés face à cette « atteinte grave à la liberté de presse et d’expression ». Un plan d’action a été élaboré lors de la réunion du 6 février, comprenant plusieurs actions :

  • Journée sans presse : Les médias sénégalais observeront une journée sans publication le 10 février pour protester contre le retrait de la licence de WalfTV.
  • Saisine du président de la République : La CAP interpellera Macky Sall pour qu’il intervienne et annule l’ordonnance du ministre de la Communication.
  • Rédaction d’un éditorial commun : Un éditorial sera publié dans tous les médias sénégalais pour dénoncer la violation de la liberté de presse.
  • Rencontres avec les patrons de presse et la société civile : La CAP mobilisera l’ensemble des acteurs du secteur médiatique et de la société civile pour faire front commun contre cette décision liberticide.
  • Veillée nocturne devant les locaux de Walfadjri : Une veillée nocturne sera organisée le 11 février pour exprimer la solidarité avec WalfTV et ses employés.

Un combat pour la liberté d’expression et le droit à l’information

La CAP et les acteurs des médias sénégalais sont déterminés à poursuivre leur combat jusqu’à la restitution de la licence de WalfTV et l’obtention d’un engagement du gouvernement à respecter la liberté de presse et le droit à l’information.

« Il est de notre devoir de défendre les acquis démocratiques et de garantir le pluralisme de l’information », a déclaré la CAP. « Nous ne céderons pas face à l’intimidation et à la volonté de museler la presse. »

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights