Lutte antivectorielle et salubrité: Dioffior inaugure sa sous-brigade d’hygiène

La commune de Dioffior est désormais équipée d’une sous-brigade d’hygiène. Financée à hauteur de 15 698 783 FCFA par la mairie via les fonds d’équipement des collectivités territoriales (FECT), cette structure a été inaugurée le jeudi 17 août 2023. La cérémonie a été marquée par la présence de Moustapha Niang, adjoint au préfet de Fatick, d’Ousmane Diédhiou, sous-préfet de Fimela, ainsi que du directeur national de l’hygiène, le Médecin Colonel Maodo Malick Diop.

Ce dernier a souligné son engagement en venant à Dioffior pour marquer l’importance de cet événement. Il a saisi cette occasion pour exprimer sa gratitude envers le maire de Dioffior et l’administration pour avoir mis à disposition le terrain et construit l’édifice, offrant ainsi de bonnes conditions de travail aux agents. Ces derniers viennent en renfort des nombreux efforts consentis par l’État, notamment en termes de moyens logistiques et d’équipements.

La construction de cette sous-brigade d’hygiène revêt une importance capitale dans la lutte antivectorielle, a déclaré le Médecin Colonel Diop. Il a également fait référence à la maladie Ciguingougna qui sévit dans la région de Kedougou pendant la période hivernale, soulignant que le service national d’hygiène est déjà sur le terrain pour y faire face.

La nouvelle sous-brigade d’hygiène de Dioffior est pourvue d’un magasin de stockage de produits pour la lutte antivectorielle, ainsi que de matériel pour le soupoudrage et l’aspersion intra-domiciliaire. Le directeur national de l’hygiène a promis de fournir le matériel nécessaire pour que les agents puissent mieux se rapprocher des populations et intervenir rapidement de manière utile et efficace.

Le Médecin Colonel Maodo Malick Diop s’est également engagé à garantir la logistique nécessaire au bon fonctionnement de la sous-brigade d’hygiène de Dioffior.

L’inauguration de cette structure marque la culmination des efforts déployés au fil des années dans la lutte contre la salubrité à Dioffior, entamée en 1994 par les populations. Ces efforts ont abouti à l’affectation en octobre de la même année du premier chef de sous-brigade, Ibrahima Dieme, qui a organisé les quartiers en 30 comités de salubrité avant de les regrouper au sein de l’association « Diombo Tchiang ». Cette association a d’ailleurs remporté le deuxième prix du Chef de l’État pour la propriété en 1998.

Cet héritage perdure, les femmes continuant à nettoyer systématiquement les quartiers, ce qui facilite le rôle de la sous-brigade d’hygiène. Cette situation a motivé le conseil municipal à voter à l’unanimité pour l’attribution du site et la construction du siège de la sous-brigade d’hygiène de Dioffior. Il s’agit d’une première importante, une collectivité territoriale finançant une telle structure de l’État, qui couvrira l’ensemble de l’arrondissement de Fimela, comme l’a annoncé Moustapha Niang, adjoint au préfet de Fatick, lors de la cérémonie. Il a tenu à remercier le maire de Dioffior et l’ensemble du conseil municipal pour cet acte de grande portée patriotique.

Correspondance de Mohamadou SAGNE

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights