Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Présidentielle de 2024 : L’Assemblée Nationale Ouvre les Portes à Khalifa Sall et Karim Wade 

Dans une décision historique qui pourrait changer le cours de la politique sénégalaise, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité en faveur d’une réforme du code électoral, ouvrant ainsi la voie à l’éligibilité de deux figures emblématiques de l’opposition : Khalifa Sall et Karim Wade. Cette décision intervient à seulement sept mois du prochain scrutin présidentiel, où ces personnalités devraient jouer un rôle central.

Samedi 5 août restera gravé dans l’histoire politique du Sénégal, car par 124 voix pour, 1 contre et 0 abstention, les députés ont accordé le droit aux personnes condamnées, puis amnistiées ou graciées, de se présenter aux élections et de figurer sur les listes électorales. C’est une décision audacieuse qui vise à renforcer l’inclusivité démocratique et à permettre à tous les citoyens de participer activement au processus électoral.

Khalifa Sall et Karim Wade, tous deux des personnalités charismatiques de l’opposition, avaient été condamnés par le passé, mais ils ont ensuite bénéficié d’une amnistie et d’une grâce présidentielle. Grâce à cette nouvelle réforme, leurs parcours passés ne seront plus un obstacle pour se présenter à l’élection présidentielle prévue en février 2024. Cette évolution majeure suscite déjà de vifs débats dans tout le pays, tandis que certains saluent l’avancée démocratique, d’autres expriment des réserves quant à l’impact potentiel sur la stabilité politique.

Cette ouverture démocratique pourrait également encourager d’autres personnalités de l’opposition à se lancer dans la course présidentielle, renforçant ainsi la compétition politique et offrant aux électeurs une plus grande diversité de choix. Toutefois, certains critiques soulignent la nécessité d’encadrer strictement cette réforme pour éviter tout abus potentiel et garantir l’intégrité du processus électoral.

Alors que le Sénégal se prépare à élire son prochain dirigeant, l’adoption de cette réforme marque un tournant dans le paysage politique. Les regards sont désormais tournés vers le Sénégal, impatients de voir comment cette nouvelle ère politique se déroulera et quelles seront les implications pour l’avenir du Sénégal. Dans tous les cas, c’est un pas de plus vers une démocratie épanouie et un pays où chaque voix compte.

Dakar24.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :