Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Touba : Les Baye Fall en première ligne pour faire respecter le « Ndiguel » du Khalife aux manifestants

Touba, le 14 février 2024 – La ville sainte de Touba a connu une ambiance particulière ce mercredi, marquée par une forte présence des Baye Fall. En réponse à l’appel du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, qui a réaffirmé en juillet dernier son opposition à toute activité politique dans la cité religieuse, les Baye Fall ont organisé une vaste opération de surveillance et de dissuasion.

Dès les premières heures de la matinée, des groupes de Baye Fall, facilement reconnaissables à leurs tenues chamarrées et à leur port d’armes blanches, ont patrouillé dans les rues de Touba. Leur mission : empêcher toute tentative de manifestation politique, conformément au « Ndiguel » (consigne) du Khalife.

L’appel de Serigne Mountakha, figure d’autorité suprême pour la confrérie mouride, vise à préserver la sacralité de Touba et à maintenir un climat de paix et de sérénité dans la ville sainte. En effet, Touba est considérée comme un lieu de recueillement et de spiritualité, où les tarikhas et les confréries sénégalaises cohabitent en harmonie.

La présence dissuasive des Baye Fall a été saluée par la majorité des habitants de Touba, qui y voient un gage de sécurité et de respect envers le Khalife. Cependant, certains observateurs s’interrogent sur les implications à long terme de cette militarisation de la ville sainte et sur ses potentiels effets sur la liberté d’expression et de manifestation.

Un message fort à l’approche des élections

L’intervention des Baye Fall intervient dans un contexte politique tendu au Sénégal, à l’approche des élections présidentielles de 2024. La question de l’influence des confréries religieuses sur le jeu politique est au cœur des débats, et l’appel de Serigne Mountakha Mbacké est perçu comme un message fort à l’endroit des politiciens tentés d’instrumentaliser la religion à des fins électorales.

Un défi pour la démocratie sénégalaise

Le « Ndiguel » du Khalife et la mobilisation des Baye Fall pour le faire respecter constituent un défi pour la démocratie sénégalaise. La question de la laïcité et de la séparation du pouvoir religieux et du pouvoir politique est une fois de plus posée.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights