Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Sonko : « La liberté de la presse ne signifie pas écrire n’importe quoi. C’est terminé ce temps-là »

Lors d’un rassemblement électrisant au Grand Théâtre, Ousmane Sonko, leader charismatique de PASTEF les Patriotes, a été acclamé par une foule enthousiaste de jeunes militants de son parti. Dans une atmosphère rappelant les grandes heures de lutte politique, Sonko a délivré un discours enflammé, multipliant les attaques et promettant la réussite de son « projet ».

Profitant de cette tribune, il a abordé la question des entreprises de presse, étranglées par une pression fiscale accrue. Mais son attention s’est rapidement tournée vers une affaire épineuse : celle du Général Kandé, où des journalistes avaient été convoqués par la Section de recherches suite à des publications controversées.

Visiblement toujours irrité par ces écrits, Sonko a martelé : « La liberté de la presse ne signifie pas écrire n’importe quoi. C’est terminé ce temps-là ! Lisez le code de la presse. On s’éveille un matin et on affirme que Sonko a limogé un général parce qu’il a combattu la rébellion. Sans aucune preuve. Simplement parce que Sonko vous déplaît et vous vous cachez derrière la liberté de la presse. S’ils ont du courage, qu’ils osent le refaire!»

Ainsi, Ousmane Sonko, loin de mâcher ses mots, a réitéré son défi aux journalistes, tout en s’affirmant comme un leader intransigeant face aux critiques.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights