Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Sidiki Kaba: « Si Macky Sall quitte le 2 avril, tout le processus électoral sera repris »

Dakar, le 29 février 2024Le ministre de l’Intérieur, Me Sidiki Kaba, a fait une déclaration importante ce jeudi lors d’une conférence de presse. Il a affirmé que si le président Macky Sall n’est pas réélu lors de l’élection présidentielle du 25 février 2024, « tout le processus électoral sera repris ».

Me Kaba, qui présidait la commission du dialogue national sur la question de la date de l’élection présidentielle, a rappelé que le Conseil constitutionnel a deux options:

  • Appliquer l’article 36 de la Constitution, qui stipule que le président de la République reste en fonction pendant deux mois après la fin de son mandat avant de remettre le pouvoir à son successeur.
  • Déclarer un cas de « vacance de pouvoir », ce qui signifie que le président de l’Assemblée nationale devient automatiquement président de la République.

Cependant, Me Kaba a souligné que dans le cas d’une « vacance de pouvoir », le président de l’Assemblée nationale « est tenu d’organiser les élections dans un délai de 60 à 90 jours ». Cela implique que « tout le processus électoral sera repris », y compris le dépôt des candidatures, la campagne électorale et le vote.

Cette déclaration de Me Kaba est une clarification importante sur le déroulement du processus électoral en cas de non-réélection du président Macky Sall. Elle met fin aux spéculations et aux incertitudes qui entouraient cette question.

En outre, cette déclaration soulève plusieurs questions:

  • Quel sera l’impact de cette reprise du processus électoral sur le calendrier initialement prévu?
  • Y aura-t-il suffisamment de temps pour organiser un nouveau scrutin dans un délai de 60 à 90 jours?
  • Quelles seront les implications pour les candidats qui ont déjà déposé leur candidature?

Me Kaba n’a pas fourni de réponses précises à ces questions. Il a simplement indiqué que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour garantir le bon déroulement du processus électoral.

La déclaration de Me Kaba est susceptible de susciter des réactions de la part des différents acteurs politiques. Il est important de suivre attentivement les développements dans les prochains jours et semaines pour voir comment cette situation va évoluer.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights