Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Sénégal : Lettre d’un avocat au cœur de la tempête : « Le peuple n’a pas abdiqué ! »

Depuis son lit d’hôpital en Allemagne, Me Ciré Clédor Ly, avocat de l’opposant Ousmane Sonko, livre une analyse incisive de la situation politique au Sénégal.

Dans un texte poignant intitulé « Le Courrier d’un mandataire », il dénonce la « doctrine de maintien au pouvoir » du président Macky Sall et fustige la « complicité » de la communauté internationale.

Un système gangréné par la prédation et la répression

Me Ly dresse un tableau sombre d’un pays où « les liens avec l’État de droit et la démocratie ont été rompus » dès 2014. Il décrit un système gangréné par la « prédation, la vassalité et la répression », où le « mandat à vie » du président Sall se dessine en filigrane.

Le peuple uni derrière son leader

Face à ce « coup d’État institutionnel », Me Ly souligne la force du lien entre Ousmane Sonko et son peuple. Un peuple « uni à son leader par un amour sincère et pur », prêt à « verser jusqu’à la dernière goutte de son sang » pour défendre ses droits.

Un système en agonie

L’avocat fustige l’acharnement judiciaire dont est victime son client, Bassirou Diomaye Faye, et dénonce les violations flagrantes de la Constitution et des droits fondamentaux. Il exhorte le Conseil constitutionnel à se saisir de la situation et à constater l’impasse dans laquelle le pays est plongé.

Un appel à la communauté internationale

Me Ly lance un appel solennel à la communauté internationale, l’invitant à « soutenir la démocratie et l’État de droit » au Sénégal. Il exhorte les instances internationales à condamner la violation du calendrier électoral et à exiger le respect des droits du peuple sénégalais.

Un message d’espoir

Malgré la situation tendue, Me Ly garde espoir. Il affirme que « tout peut encore être sauvé » et que le pays peut retrouver sa voie vers la démocratie et la paix. Il conclut son message par une métaphore puissante : « la tempête de sable se dissipera, le baobab sera déraciné avec toutes ses racines, et le roseau plié se redressera, stoïque, pour une nouvelle ère. »

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights