Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Retournement spectaculaire du Président : Macky lâche Amadou Ba pour Mouhamed Dionne

L’histoire est incroyable. Elle est à limite inédite. Un candidat de la mouvance présidentielle lâché « en plein océan ». Ainsi, informe le journal les Echos « d’intenses manœuvres sont en train d’être menées pour faire avaler la pilule aux différents responsables de la coalition BBY. Le PDS, également, serait courtisé pour participer à cette combine. Hier, le front démocratique pour une élection inclusive (FDPEI) a saisi la Cour suprême pour attaquer le décret de convocation du corps électoral. Ce qui, d’après des observateurs, n’est pas fortuit.

 «Je voudrais lancer un appel à toutes les forces de progrès, à tous ceux qui croient à la démocratie et à la République, à nous rejoindre pour la formation d’une inter-coalition autour de la coalition Dionne2024», a appelé l’ancien Premier ministre de Macky Sall.

L’histoire qui se déroule actuellement au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) semble tout droit sortie d’un scénario de suspense politique. Les récentes manoeuvres en coulisses révèlent un jeu complexe où les alliances se fissurent et les ambitions s’entrechoquent. Au coeur de cette tourmente se trouve Amadou Ba, candidat officiel de la mouvance présidentielle, qui voit son soutien s’éroder au profit de Mouhamed Boun Abdallah Dionne.

Les signaux de cette transition imminente sont nombreux. Selon les informations relayées par le journal Les Echos, des efforts intenses sont déployés pour rallier les différents acteurs de la coalition BBY à cette nouvelle donne politique. Même le Parti démocratique sénégalais (PDS) est sollicité pour participer à cette recomposition. Le Front démocratique pour une élection inclusive (FDPEI) a même porté l’affaire devant la Cour suprême, mettant en lumière des tensions croissantes au sein de la coalition.

L’appel lancé par l’ancien Premier ministre de Macky Sall résonne comme un appel au rassemblement des forces progressistes et démocratiques. Cette « inter-coalition » envisagée vise à former un front uni pour protéger les valeurs républicaines et démocratiques contre toute forme d’extrémisme ou de dérives contraires à la nation.

Les récents remaniements ministériels, notamment la nomination de Sidiki Kaba à la Primature, semblent confirmer cette tendance à l’épuration des partisans d’Amadou Ba au sein du gouvernement. Les départs de figures influentes comme Cheikh Oumar Hann, Lat Diop et Fatou Diané, tous perçus comme des soutiens indéfectibles de Ba, soulignent les tensions internes au sein de la coalition BBY.

Malgré ces turbulences politiques, Amadou Ba poursuit sa campagne électorale. Le récent meeting à Mbacké, haut lieu de mobilisation politique, a été un succès pour la coalition BBY. Mais les questions demeurent : quel sera l’impact de ces bouleversements sur l’issue des élections présidentielles à venir ? Et quelle sera la nouvelle configuration politique du pays après cette période agitée ?

Dans les méandres de la politique sénégalaise, une chose est sûre : les alliances se font et se défont, mais la course au pouvoir continue, imperturbable.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights