Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Présidentielle 2024 : Malgré l’amende colossale, Karim Wade en piste, la DGE clarifie la situation

Dans la course à l’élection présidentielle de 2024, Karim Wade, candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS), voit son chemin dégagé malgré une amende astronomique de 138 milliards de francs CFA infligée par l’État du Sénégal en 2015. Cette sanction faisait suite à sa condamnation pour enrichissement illicite par la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Selon les éclaircissements apportés par le directeur de la Formation et de la Communication de la Direction générale des élections (DGE), Birame Séne, l’amende en question ne constitue pas un obstacle majeur à la candidature de Karim Wade.

L’article L28 du Code électoral, invoqué par Séne, stipule que « pour les personnes bénéficiant d’une mesure de grâce, l’inscription sur les listes électorales ne pourra intervenir qu’après l’expiration du délai correspondant à la durée de la peine prononcée par la juridiction de jugement, s’il s’agit d’une peine d’emprisonnement, ou d’une durée de trois (3) ans à compter de la date de la grâce, s’il s’agit d’une condamnation à une peine d’amende ».

Grâce présidentielle obtenue en 2016, Karim Wade a vu le délai de trois ans après la date de grâce largement dépassé, permettant ainsi la levée de toute entrave à sa candidature. Cette information a été soulignée par Birame Séne lors d’une séance de formation avec les journalistes. Il est cependant important de noter que la Direction générale des élections n’est pas habilitée à juger de la validité d’une candidature, cette prérogative relevant exclusivement du Conseil constitutionnel.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights