Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Préservation de l’exception sénégalaise: Le ministre de l’intérieur Makhtar Cissé promet des élections apaisées

Dakar, le 11 mars 2024 – Le nouveau ministre de l’Intérieur, Mouhamadou Makhtar Cissé, a pris ses fonctions ce lundi 11 mars 2024, en promettant de tout mettre en œuvre pour garantir une bonne organisation du scrutin présidentiel du 24 février prochain. Son objectif : préserver la tradition démocratique sénégalaise et maintenir la réputation d’exceptionnalité du pays en matière d’élections libres et transparentes.

Un engagement solennel

Lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur, Sidiki Kaba, M. Cissé a déclaré : « Nous n’avons pas d’inquiétudes parce que notre pays a une forte tradition d’organisation d’élections. Je suis un soldat dans l’âme qui est prêt à servir. Nous allons préserver l’exception sénégalaise ».

Un parcours exemplaire au service de la nation

Ancien élève du Prytanée militaire de Saint-Louis, M. Cissé a occupé de hautes fonctions dans l’administration publique sénégalaise. Il a notamment été directeur général des douanes, directeur de cabinet du président de la République, ministre du Budget et directeur général de la Senelec.

Un appel à l’apaisement

Le nouveau ministre de l’Intérieur a appelé les acteurs politiques à jouer à l’apaisement et à s’abstenir de tout propos violent. Il a déclaré : « Nous invitons les différents états-majors sur le terrain des idées et des programmes. Il faut s’abstenir de tout propos violent ».

Un dispositif électoral déjà en place

M. Kaba, ministre de l’Intérieur sortant, a rassuré sur le dispositif électoral déjà en place. Il a affirmé que « le matériel électoral est déjà éclaté ainsi que les bulletins de vote ».

Le défi de la participation

Le défi majeur pour le nouveau ministre de l’Intérieur sera de garantir une forte participation au scrutin présidentiel. En 2019, le taux de participation était de 66,22%. Il faudra mobiliser les électeurs et les rassurer sur la transparence du processus électoral.

Conclusion

Le Sénégal est un pays reconnu pour sa tradition démocratique exemplaire. Le nouveau ministre de l’Intérieur, Mouhamadou Makhtar Cissé, s’est engagé à préserver cette exception sénégalaise en organisant des élections présidentielles apaisées et transparentes. La participation des citoyens sera un élément clé pour garantir le succès de ce scrutin.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights