Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Plainte Mimi Touré : La réplique salée de Yakham Mbaye Mimi ou l’incommensurable incohérence ! (Par Yakham Mbaye)

Madame le Premier ministre, Aminata Touré dite Mimi, annonce avoir saisi le Procureur de la République d’une plainte contre ma personne pour diffusion, via le quotidien national «Le Soleil» que je dirige, de fausses nouvelles relatives à la collecte de parrainages de la majorité pour la Présidentielle.

Républicain aspirant, je suis aussi navré que contraint de recadrer une personne, qui plus est une dame, ayant incarné de hautes institutions nationales et avec qui j’ai entretenu, depuis 2010, une relation quasi fraternelle que son départ des hautes sphères du pouvoir n’avait pas entachée. Jusqu’hier, vendredi, 1er décembre 2023.

Depuis l’annonce de sa plainte, je me suis posé – j’ai posé à nombre d’interlocuteurs – la question que voici :

quand est-ce que l’ancien Président du Cese, ancien Premier ministre, ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux, ancien Envoyé spéciale du Président de la République, ancien membre du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Apr), ancien lanier du pouvoir contre l’opposition qu’elle chérit, aujourd’hui, est revenu en notre sein pour entrer en possession des vrais chiffres de la collecte de parrainages de la coalition présidentielle, Bennoo Bokk Yakaar (Bby), et ainsi pouvoir prétendre me démentir ?

Certains disent que ce retour au bercail n’est pas encore acté.

D’autres soutiennent que ça s’est opéré… en catimini.

Car, on ne sait jamais, notamment, en politique !

Mais, comme je ne veux, ne peux dire autant que ceux-là, je présume Madame le Premier ministre dans l’incapacité de vérifier le nombre exact de parrainages de Bennoo et, ainsi, prétendre me démentir.

De ce fait, en indiquant : «Il est évident qu’à ce jour, aucun candidat à la candidature ne peut réussir à réunir un tel nombre qui correspondrait dans les faits à plus de la moitié des électeurs inscrits sur le fichier électoral», n’a-t-elle pas fait autant qu’elle dénonce : diffuser de fausses nouvelles ?

En définitive, peut-être que la semaine prochaine, s’il plaît à Dieu, à mon tour, je saisirais le Procureur de la République d’une plainte contre Aminata Touré dite Mimi pour… diffusion de fausses nouvelles jetant le discrédit sur les justes nouvelles que j’ai diffusées.

Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau l’a dit, il y a deux-cent-trente années, et ça sonne toujours vrai : «On peut tout soutenir, sauf l’inconséquence !»

Ainsi, œuvrer, toujours, inlassablement, comme le fait Madame le Premier ministre, en trempant sa langue dans la bile et sa plume dans le fuel, pour brûler, aujourd’hui, ce qu’elle a adoré et sublimé, hier, et qui lui a tant profité, relève, pour dire le moins, d’un déficit de dignité que même les petites gens abhorrent.

PS : J’espère seulement que la haine aveugle qui inhibe la raison de Madame le Premier ministre ne la poussera pas à joindre à sa plainte Monsieur Déthié Fall qui, lui, ne s’est pas privé d’annoncer le chiffre (rond) des parrainages qu’il a déjà obtenus.

Yakham MBAYE,

journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights