Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Pastef pulvérise ses adversaires, Abass Fall assène ses vérités à Barth et Khalifa

Dakar, le 30 mars 2024 – Le raz-de-marée Pastef à Dakar lors des Législatives n’est pas une surprise. Le coordonnateur départemental du parti, Abass Fall, y voit la sanction d’une « trahison » et d’une « ingratitude » de la part de Barthélémy Dias et Khalifa Sall.

Dans un entretien à Libération, Fall martèle : « L’écart abyssal (plus de 250 000 voix) avec les autres candidats, notamment celui de la coalition Khalifa Président, se justifie par un sentiment d’injustice et d’ingratitude à la mairie de Dakar envers Pastef. »

Rappelant le compagnonnage au sein de Yewwi Askan Wi (Yaw), il souligne : « Aux locales, nous avons remporté Dakar et plusieurs communes. Mais nos chemins se sont séparés avec Taxawu Sénégal. Nous étions conscients du rôle crucial de Pastef dans cette coalition. »

Et d’ajouter : « En quittant Yaw, nous voulions démontrer que Pastef est la locomotive de l’opposition à Dakar, grâce à l’influence de notre leader Ousmane Sonko. »

Abass Fall fustige la « séparation honteuse et discourtoise » avec Pastef à la mairie. « Les Dakarois nous ont signifié qu’en politique, la constance est fondamentale. Ils rejettent la trahison et aspirent à la courtoisie politique », martèle-t-il.

Quant à Khalifa Sall, sa piètre performance à la présidentielle (1,56%) est cinglante. Le triomphe de Pastef à Dakar sonne comme un désaveu cinglant pour l’ancien maire et conforte le statut de Sonko comme principal leader de l’opposition.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights