Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Octobre Rose 2023 : Plus de 13 000 femmes dépistées et 1644 actions de prévention exercées

Lors de la cérémonie de clôture officielle de la campagne « Octobre Rose », organisée à Diourbel, la ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye, a annoncé des résultats significatifs pour l’édition 2023. 13 000 femmes ont été dépistées pour les cancers du sein et du col de l’utérus, et 1 644 activités de sensibilisation ont été menées à travers le pays.

La mobilisation et l’implication des professionnels de la santé et des acteurs communautaires ont joué un rôle essentiel dans l’obtention de ces résultats. La ministre a souligné que « cette campagne a permis d’accomplir d’importantes avancées au niveau national, notamment la réalisation de 1 644 activités de sensibilisation et le dépistage de 13 076 femmes pour les cancers du sein et du col de l’utérus. « 

Outre le dépistage, le ministre a également fait partie de la prise en charge de 953 lésions précancéreuses du col de l’utérus, de 103 cas suspects de cancer du sein, ainsi que de la vaccination de 1 476 filles contre le HPV 1 et 2 , visant à les protéger contre ces deux types de cancers.

Le Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye a souligné l’importance d’Octobre Rose en tant que moment de mobilisation et d’appel à l’action, offrant une lueur d’espoir aux personnes touchées par les cancers en général, et en particulier par les cancers du sein et du col de l’utérus. Elle a souligné que cette campagne visait à promouvoir la détection précoce, la prise en charge et le soutien aux patients atteints de ces cancers, ainsi qu’à leurs familles, en reconnaissant les défis que représentent ces maladies pour la santé publique.

La ministre a rappelé l’engagement de l’État du Sénégal dans la lutte contre les cancers, en particulier chez les femmes, avec la mise en œuvre d’un plan national ayant déjà engendré des notables avancés. Elle a souligné la détermination des autorités à travailler pour un avenir où les cancers gynécologiques ne seront plus une menace pour la communauté.

Cependant, le Dr Ngom Ndiaye a souligné que la lutte contre le cancer nécessite une approche multisectorielle impliquant l’ensemble des acteurs de la société afin d’atteindre ses objectifs ambitieux.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Verified by MonsterInsights