Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Nouvelle politique sportive du Sénégal : Les directives du chef de l’État

Le président de la République a dévoilé mercredi les grandes lignes de la « nouvelle politique sportive du Sénégal », qui s’articule autour de la nécessité de « mettre en place un cadre innovant et maîtrisé de financement des disciplines sportives et des hautes compétitions nationales et internationales ».

Les points clés de la nouvelle politique sportive :

  • Impliquer la jeunesse : Le sport doit jouer un rôle central dans le développement du Sénégal, en particulier pour la jeunesse, qui représente une part importante de la population.
  • Promouvoir le sport dans les écoles et universités : Le gouvernement est chargé de prendre des mesures pour renforcer la pratique du sport dans tous les établissements scolaires et universitaires du pays, et de relancer les compétitions sportives scolaires et universitaires sur l’ensemble du territoire national.
  • Moderniser le cadre juridique du sport : La loi n° 84-59 du 23 mars 1984 portant Charte du Sport, en vigueur depuis 40 ans, doit être réévaluée. Un nouveau projet de loi consensuel sera élaboré pour codifier le sport national dans toutes ses dimensions.
  • Mettre en place un cadre de financement innovant : Le Premier ministre est chargé de mettre en œuvre un cadre innovant et maîtrisé de financement des disciplines sportives et des hautes compétitions nationales et internationales.
  • Infrastructures sportives : Le ministre des Sports doit proposer, avant fin juillet 2024, une nouvelle politique efficace et efficiente de construction, de réhabilitation, d’entretien et de gestion de toutes les infrastructures sportives du Sénégal.
  • Navétanes : Le système de fonctionnement et de coordination des activités de Vacances (les « NAVETANES ») doit être rénové en cohérence avec la politique de promotion d’une citoyenneté active et constructive.
  • Jeux Olympiques de Paris 2024 : Le ministre des Sports doit prendre les dispositions nécessaires, en collaboration avec le Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS), pour assurer une bonne préparation de la participation du Sénégal aux Jeux Olympiques de « Paris 2024 ».
  • Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026 : Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture doit rendre compte régulièrement du suivi de l’organisation, au Sénégal, des Jeux Olympiques de la Jeunesse « Dakar 2026 ».

Cette nouvelle politique sportive ambitieuse vise à faire du Sénégal une nation sportive de premier plan, en s’appuyant sur le talent et la passion de sa jeunesse.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights