Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Me Bamba Cissé sur l’affaire Sonko : «Nous n’avons jamais eu un dossier aussi complexe dans notre carrière d’avocat»

Lors d’une conférence de presse conjointe ce jeudi, Me Bamba Cissé, membre de l’équipe juridique du leader de Pastef, Ousmane Sonko, a fait des révélations importantes concernant « l’affaire Ousmane Sonko ». Il a détaillé ses relations avec Sonko et les raisons ayant motivé la formation d’un groupe d’avocats pour sa défense, ainsi que l’arrivée de l’avocat franco-espagnol, Juan Branco, dans l’équipe.

Me Bamba Cissé a indiqué qu’il connaît le Premier ministre actuel depuis 2002. Cependant, il a commencé à défendre Ousmane Sonko en 2016, après que ce dernier a été radié de la fonction publique par Macky Sall. « J’ai constitué un collectif d’avocats pour le défendre. Son charisme m’a immédiatement frappé. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi charismatique qu’Ousmane Sonko. Nous l’avons défendu à l’époque avec quelques confrères et son dossier a été jugé quelques années plus tard, même si un jugement n’était pas nécessaire. Il avait déclaré qu’il se battait par principe », a expliqué Me Cissé.

En 2021, alors qu’Ousmane Sonko faisait l’objet d’une plainte pour viol, Me Bamba Cissé a sollicité son confrère Me Khoureychi Ba pour former un groupe d’avocats. C’est Me Ba qui a proposé l’avocat franco-espagnol Juan Branco. « J’ai mis en place une équipe d’avocats et j’ai demandé à Me Cheikh Khoureychi Ba de m’aider. C’est lui qui a contacté Juan Branco, car Sonko le suivait depuis longtemps. Branco est un écrivain, un avocat engagé et un patriote qui aime le Sénégal », a précisé Me Cissé.

Me Cissé a également mentionné que lorsque Sonko a appris la présence possible de Juan Branco, il a insisté pour que ce dernier fasse partie de l’équipe de défense. « Ousmane Sonko m’a demandé de faire le nécessaire pour que Branco rejoigne notre défense. C’est ainsi que nous avons fait appel à Juan Branco. Ensuite, lors de la plainte pour diffamation de Mame Mbaye Niang contre Sonko, alors que Macky Sall tentait d’écarter Sonko de la course électorale en raison de sa popularité dans les sondages, nous avons de nouveau formé une équipe de défense avec des avocats comme Juan Branco, Me Larifou et Hervé Kam, qui est actuellement arrêté au Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Pour Me Cissé, « l’affaire Ousmane Sonko » reste le dossier le plus marquant et le plus difficile de leur carrière. Ils ont même subi des sanctions pour avoir défendu Sonko. « Nous n’avons jamais eu un dossier aussi complexe que celui d’Ousmane Sonko. C’est le dossier le plus marquant et le plus difficile de notre carrière d’avocats. Plusieurs avocats ont été sanctionnés dans cette affaire. Nous avons pris des risques énormes. Certains ont été emprisonnés, comme Juan Branco à Rebeuss. Devant le juge, il a seulement dit : « Seule la lutte libère ». Et effectivement, la lutte a libéré les Sénégalais », a affirmé Me Cissé.

Me Cissé a conclu en rendant hommage à tous ceux qui se sont battus, en particulier les détenus politiques. « Nous n’avons pas fait de prison, mais beaucoup d’entre nous ont vu leurs revenus chuter. Nous l’avons fait pour le Sénégal, pour la patrie, car nous sommes des patriotes », a-t-il souligné.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights