Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Macky Sall dénonce une « Campagne nauséabonde » de la communauté internationale

Dakar, le 22 février 2024 – Le président sénégalais Macky Sall a vivement réagi jeudi aux critiques de la communauté internationale suite au report de la présidentielle. Il a qualifié la campagne internationale de « nauséabonde » et a déclaré ne pas la mériter.

Sall s’est exprimé lors d’un entretien avec le journaliste Mouhamadou Diallo de Seneweb. Il a déclaré avoir été « peiné » par les réactions de la communauté internationale, qui a condamné le report de l’élection sans, selon lui, chercher à comprendre les raisons de cette décision.

Le président sénégalais a affirmé que le report de la présidentielle était une décision légale et qu’il n’avait violé aucune loi. Il a également déclaré que la communauté internationale devrait respecter la souveraineté du Sénégal et ne pas s’ingérer dans ses affaires intérieures.

Sall a accusé la communauté internationale de vouloir créer la tension et la déstabilisation au Sénégal. Il a déclaré qu’il était un « homme libre » et qu’il n’avait jamais violé les règles démocratiques.

La réaction de Sall est intervenue après que plusieurs organisations internationales, dont l’Union européenne et les États-Unis, ont condamné le report de la présidentielle. Elles ont appelé le gouvernement sénégalais à fixer une nouvelle date pour l’élection dans les plus brefs délais et à respecter le calendrier électoral.

Le report de la présidentielle a provoqué des tensions politiques au Sénégal. L’opposition accuse le président Sall de vouloir se maintenir au pouvoir au-delà de son mandat.

Le dialogue national est crucial

Le président Sall a appelé à un dialogue national pour discuter de la date de la présidentielle et des autres questions liées au processus électoral. Il a déclaré que le dialogue était ouvert à tous les acteurs politiques et de la société civile.

En conclusion, la réaction de Macky Sall aux critiques de la communauté internationale est un signe de la tension croissante autour du processus électoral au Sénégal. Un dialogue national inclusif et transparent est nécessaire pour apaiser les tensions et garantir un scrutin libre et transparent.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights