Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

L’école en danger face à la tension politique grandissante, la Cosydep interpelle Macky Sall

Dakar, le 6 février 2024 – La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’école publique (Cosydep) tire la sonnette d’alarme face aux risques que la tension politique actuelle fait peser sur l’école sénégalaise. Dans un communiqué rendu public ce jour, la Cosydep exprime sa profonde inquiétude et interpelle directement le président de la République, Macky Sall, l’invitant à prendre des mesures urgentes pour désamorcer la crise et préserver la stabilité du pays.

Un contexte politique délétère

Le Sénégal est plongé dans une crise politique depuis l’annonce par le Conseil constitutionnel de la candidature de Karim Wade à l’élection présidentielle de 2024. L’ancien ministre, exilé au Qatar depuis sa condamnation pour enrichissement illicite, a vu sa candidature invalidée par le Conseil constitutionnel, ce qui a provoqué la colère de ses partisans et de l’opposition.

Des conséquences néfastes sur l’école.

La Cosydep redoute que la situation politique actuelle n’ait des conséquences néfastes sur l’école sénégalaise. Déjà, les manifestations et les grèves qui ponctuent l’actualité perturbent le bon déroulement des cours et menacent l’année scolaire.

Un appel à la responsabilité du président de la République

Face à cette situation, la Cosydep en appelle à la responsabilité du président de la République. Elle lui demande de :

•          Revoir l’annulation de l’élection présidentielle pour respecter le calendrier républicain et garantir la stabilité du pays ;

•          Soutenir le Conseil constitutionnel dans son rôle de garant de l’exécution du processus électoral ;

•          Apaiser le climat politique et créer un environnement propice à la tenue d’élections libres et transparentes.

L’éducation, une priorité nationale

La Cosydep rappelle que l’éducation est une priorité nationale et que tout doit être mis en œuvre pour garantir le droit à l’éducation des enfants sénégalais. Elle appelle l’ensemble des acteurs politiques à faire preuve de retenue et à privilégier le dialogue et la concertation pour sortir le pays de la crise actuelle.

Un avenir incertain

L’avenir de l’école sénégalaise est intimement lié à l’évolution de la situation politique. La Cosydep exhorte les autorités à prendre la mesure de la gravité de la situation et à agir promptement pour préserver l’avenir des enfants du pays.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights