Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Le Président Diomaye Faye annonce des Concertations en Vue de Réformer le Système Politique, Institutionnel et Judiciaire

Dakar, le 3 avril 2024 – Dans son premier message à la Nation à la veille du 4 avril, le président Bassirou Diomaye Faye a annoncé son intention de convoquer de larges concertations avec la classe politique et la société civile sur le système politico-institutionnel et judiciaire du Sénégal.

Un système en proie à des défis multiples

Le président Faye a reconnu que le système en place, depuis l’indépendance du pays en 1960, a connu « des péripéties, les unes plus heureuses que les autres ». Il a souligné la nécessité de tirer les leçons du passé pour bâtir une gouvernance publique plus moderne, plus républicaine et plus respectueuse des droits humains.

Des réformes ambitieuses pour un Sénégal nouveau

Le chef de l’Etat a décliné les axes principaux des réformes qu’il envisage. Elles portent notamment sur :

  • La réforme du système électoral :
    • Remplacement de la CENA par une Commission électorale nationale indépendante (CENI) dotée de moyens et de prérogatives renforcés ;
    • Rationalisation du nombre de partis politiques et de leur financement ;
    • Inscription sur le fichier électoral concomitamment à la délivrance de la pièce nationale d’identité.
  • Redonner à la justice ses lettres de noblesse :
    • Organisation d’assises regroupant les professionnels du métier (magistrats, avocats, huissiers, greffiers, etc.), les professeurs d’université et les citoyens ;
    • Identification de pistes de solution aux problèmes de la justice.

Un engagement fort pour un avenir meilleur

En prenant l’initiative de ces larges concertations, le président Faye exprime sa volonté d’engager le Sénégal sur la voie d’un avenir meilleur. Son message à la Nation est porteur d’espoir et de changement, et suscite déjà un large écho au sein de la population.

Encadré

Le contexte des réformes

La décision du président Faye d’engager des réformes en profondeur intervient dans un contexte marqué par plusieurs défis :

  • Une défiance croissante envers les institutions politiques et judiciaires ;
  • Un sentiment d’injustice sociale et d’exclusion ;
  • Une demande de plus en plus forte de transparence et de redevabilité.

Les attentes

Les Sénégalais attendent beaucoup de ces concertations. Ils espèrent qu’elles aboutiront à des réformes concrètes qui permettront de renforcer la démocratie, d’améliorer la gouvernance et de garantir la justice pour tous.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights