Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Effondrement d’une clôture de bassin à Touba : Serigne Bass Abdou Khadre exprime sa colère

Le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadre, a manifesté son indignation à la suite d’une visite sur le site du bassin de rétention des eaux pluviales de Pofdi, qui s’est effondré. Très mécontent, il a pointé du doigt le directeur de l’Onas et le ministre de l’Eau et de l’Assainissement pour leur gestion inadéquate de la situation. Selon lui, les pertes subies par les paysans sont considérables et mettent en péril leurs moyens de subsistance.

« Il est inadmissible qu’en moins d’une année, le mur du bassin cède à nouveau, détruisant ainsi des champs et des récoltes. Les pertes sont énormes pour ces paysans qui dépendent entièrement de leurs récoltes pour vivre. Le directeur de l’Onas, Mamour Diallo, et le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, sont appelés à prendre des mesures urgentes pour résoudre ce problème », a-t-il déclaré avec véhémence.

Tout en déplorant le manque d’efficacité dans la réalisation des infrastructures publiques à Touba, il a souligné que les efforts actuels demeurent insuffisants. Il a également mis en garde contre les conséquences dévastatrices possibles pour la prochaine célébration du Magal, en raison des inondations et de la remontée de la nappe phréatique.

« Il y a près de huit ans, les autorités avaient promis un éclairage public à ces populations qui enduraient de véritables souffrances, mais jusqu’à présent, aucune action concrète n’a été entreprise en ce sens. En conséquence, les habitants de cette localité « , épuisés, ne peuvent pas exprimer leur mécontentement par respect pour le Khalife. Ils vivent dans une insécurité considérable, avec des moustiques, des reptiles et surtout des problèmes d’accès », a-t-il regretté.

Serigne Bass Abdou Khadre a également souligné que Touba mérite un traitement plus équitable de la part de l’État et a appelé à mettre fin à la comparaison injuste entre Touba et d’autres villes. Il a insisté sur l’importance d’un recensement complet des sinistrés par l’État, afin de les indemniser rapidement et de soulager les souffrances des populations touchées, en particulier les agriculteurs.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights