Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Diomaye Faye veut un vice-président et une Cour constitutionnelle pour un exécutif plus responsable

Dakar, le 9 mars 2024 – Le candidat à l’élection présidentielle sénégalaise, Diomaye Faye, a dévoilé son programme de réformes institutionnelles. Parmi les points saillants : la suppression du poste de Premier ministre, l’instauration d’un vice-président et la création d’une Cour constitutionnelle.

Un exécutif bicéphale pour plus de responsabilité

Faye propose un système de gouvernance avec un président et un vice-président élu en tandem. Cette répartition des pouvoirs vise à :

  • Réduire la concentration des pouvoirs entre les mains du président.
  • Renforcer la responsabilité du président et le rendre révocable en cas de manquement grave.
  • Assurer une meilleure collaboration et une meilleure coordination au sein de l’exécutif.

Une Cour constitutionnelle pour une justice indépendante

Le candidat Diomaye Faye souhaite remplacer le Conseil constitutionnel par une Cour constitutionnelle. Cette nouvelle institution serait :

  • Indépendante du pouvoir exécutif.
  • Composée de membres désignés de manière paritaire.
  • Dotée de pouvoirs accrus pour garantir le respect de la Constitution.

Réformes du code pénal et du code de procédure pénale

Le programme de Diomaye Faye prévoit également des réformes du code pénal et du code de procédure pénale pour :

  • Mettre le droit en phase avec les valeurs et les besoins actuels du Sénégal.
  • Renforcer l’indépendance de la justice.
  • Garantir les droits et libertés des citoyens.

Ouverture de la magistrature à d’autres professionnels

Faye propose d’ouvrir l’accès à la magistrature à d’autres professionnels du droit, tels que les avocats expérimentés et les professeurs agrégés de droit. Cette mesure vise à :

  • Enrichir la magistrature de compétences et d’expertises diverses.
  • Améliorer la qualité de la justice.

Un programme ambitieux pour un Sénégal plus juste et plus prospère

Les réformes institutionnelles proposées par Diomaye Faye visent à renforcer la démocratie, la justice et l’État de droit au Sénégal. Si elles sont mises en œuvre, elles pourraient avoir un impact significatif sur la gouvernance du pays.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights