Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Conflit Présidentiel en 2024 : Sonko 2024 Conteste le Refus de la DGE de Remettre les Parrainages

La coalition Sonko 2024 a vivement critiqué la direction générale des élections (DGE) pour son refus de remettre la fiche de collecte des parrainages des candidats à l’élection présidentielle de février 2024. Le mandataire de la coalition, le député Mohamed Ayib Daffé, a qualifié cette décision de « illégale ». Les leaders de Sonko 2024 ont annoncé leur intention de saisir la Cour suprême pour demander l’annulation de la décision de la DGE.

Toutes les démarches nécessaires pour se conformer à la loi électorale ont été entreprises par la coalition, avec un dossier complet contenant les documents dûment signés par le candidat Ousmane Sonko, les notifications du mandataire, du coordonnateur national du parrainage du candidat, ainsi que celles des 14 délégués régionaux et de leurs suppléants. De plus, la déclaration de la coalition et l’attestation des partis politiques qui soutiennent Ousmane Sonko sont incluses dans le dossier.

Le député Mohamed Ayib Daffé s’est dit surpris par le refus de la DGE de remettre la fiche de collecte des parrainages du candidat Ousmane Sonko, qualifiant cette action d’illégale car aucune justification en vertu du code électoral n’a été fournie. Il a qualifié cette décision de « très grave » et a annoncé qu’un recours serait déposé dès lundi pour demander son annulation.

Il est important de rappeler que la DGE n’a pas le pouvoir de déterminer qui peut être candidat à l’élection présidentielle, cette responsabilité étant dévolue au Conseil constitutionnel. La coalition Sonko 2024 a affirmé qu’elle se battrait pour que Ousmane Sonko puisse être candidat à l’élection présidentielle de février 2024.

L’arrestation d’Ousmane Sonko en juillet dernier et les accusations portées contre lui ont alimenté la controverse politique au Sénégal. 

La dissolution de son parti, Pastef-Les patriotes, a également été annoncée par le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, qui a allégué des appels à des mouvements insurrectionnels de la part du parti, des accusations que les responsables de Pastef-Les patriotes ont niées. La radiation d’Ousmane Sonko du fichier électoral suite à son arrestation pourrait l’empêcher d’être candidat et de voter à l’élection présidentielle.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights