Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Cheikh Oumar Diagne dévoile les entraves à la liberté de Bassirou Diomaye Faye au Cap Manuel

Dans une interview exclusive, Cheikh Oumar Diagne, ancien détenu de la prison du Cap Manuel, partage des détails poignants sur son expérience aux côtés de Bassirou Diomaye Faye et dénonce les injustices vécues derrière les barreaux.

Les échanges entre Cheikh Oumar Diagne et le candidat à l’élection présidentielle, Bassirou Diomaye Faye, étaient empreints de discussions profondes sur la situation politique et la justice au Sénégal. « Bassirou Diomaye Faye est une chance pour le Sénégal. Conscient des enjeux du pays, grand intellectuel et profondément pieux, il consacrait son temps en prison à réfléchir sur le destin de notre nation. Diomaye incarne l’opposé de Macky », affirme-t-il.

Selon Cheikh Oumar Diagne, la résistance pacifique de Bassirou Diomaye Faye se manifeste dans sa dignité en prison, où il s’est lié d’amitié avec plusieurs détenus ralliant le mouvement Pastef. « Il participe activement au récital du Coran que nous organisons chaque semaine, renforçant ainsi des liens forts entre les détenus », ajoute le leader de RV-ACD.

Cependant, l’article expose également les entraves à la liberté de Bassirou Diomaye Faye orchestrées par le directeur de la prison du Cap Manuel. Cheikh Oumar Diagne dénonce les restrictions imposées illégalement, notamment l’interdiction du téléphone. Selon lui, le directeur a outrepassé ses prérogatives en empêchant les détenus de jouir de ce droit fondamental.

« Le délit pour lequel Bassirou Diomaye Faye est incarcéré est injuste. Nous sommes poursuivis pour outrage à magistrat, et pourtant, on nous confie à un magistrat pour qu’il nous juge », s’indigne Cheikh Oumar Diagne. Il dévoile que le directeur de la prison a interdit les appels téléphoniques sous prétexte de restrictions administratives, mais ni le directeur régional ni le patron de toutes les prisons n’ont donné de telles instructions.

Cheikh Oumar Diagne conclut en pointant du doigt le directeur de la prison, qualifié de « politicien encagoulé », dénonçant ses agissements comme une tentative de maintenir le contrôle par la peur de perdre son poste. Ces révélations suscitent des interrogations sur la légitimité des actions du directeur et mettent en lumière les défis auxquels font face les détenus en quête de justice et de liberté.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights