Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Attentat à la Pudeur : Le Vigile Risque 2 Ans de Prison après avoir été surpris en pleine masturbation

Dans le cadre de la lutte contre l’attentat à la pudeur, Abdoulaye Seck, un vigile en service dans un immeuble, se retrouve confronté à une possible peine de deux ans de prison ferme. L’incident a eu lieu lorsqu’il a été surpris en train de se livrer à des actes indécents dans l’appartement d’une locataire.

Abdoulaye Seck travaille comme vigile dans l’immeuble de C. Sow depuis trois ans. La locataire est une enseignante chevronnée au ministère de l’Éducation, entretenant des relations cordiales avec le gardien depuis de nombreuses années. Cependant, elle ignorait les fantasmes du vigilant à son égard, qui surgissaient chaque fois qu’elle franchissait le seuil de sa porte. Un jour, alors que son mari et son fils étaient absents de la maison, Abdoulaye Seck s’est présenté chez elle, toquant brusquement à la porte.

C. Sow, intriguée par cette visite inattendue, a ouvert la porte au visiteur. Elle ne se doutait pas de ce qui allait suivre. Abdoulaye Seck lui a demandé 1000 francs pour régler une urgence. Le locataire a accepté et lui a remis un billet de 2000 francs. Cependant, le vigilant ne comptait pas s’arrêter là et a demandé à boire de l’eau. La dame Sow est allée chercher une bouteille d’eau fraîche dans son réfrigérateur et s’est dirigée vers lui. Mais ce qui s’est passé ensuite l’a choquée. Le jeune homme avait disparu de l’endroit où elle l’avait laissé. Par curiosité, elle a cherché et l’a trouvé dans son salon en train de se livrer à des actes indécents, exhibant son sexe devant elle.

Traumatisée par cette scène choquante, C. Sow l’a expulsé de son appartement et a appelé sa sœur pour la tenir compagnie en attendant le retour de son mari. Il est apparu au cours de l’enquête que le prévenu avait déjà tenté le même scénario avec d’autres locataires de l’immeuble.

Devant le juge du Tribunal d’instance, Abdoulaye Seck ni en bloc et ne reconnaît rien. Il prétend être innocent des accusations portées contre lui. La procureure réclame néanmoins une peine de deux ans de prison ferme à son rencontre pour attentat à la pudeur. Le sort du prévenu sera scellé dans une semaine, lors de la délibération prévue le 9 novembre 2023.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights