Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Après le naufrage judiciaire de Sonko et l’échec ducgatsa gatsa : L’heure est à l’éradication de l’ex pastef !

Aucun membre de l’ex pastef ne devra être candidat à l’élection présidentielle de février 2024.

Avec tous les dégâts humains, moraux et matériels qu’ils ont causés à notre pays, il ne peut pas pas y avoir de candidature d’un quelconque membre de l’ex Pastef. 

La candidature de Bassirou Diomaye Faye ou d’un autre terroriste n’est que de l’agitation puérile. Une diversion.

Contrairement à ce que prétendent certains thuriféraires de l’ex parti terroriste, Monsieur FAYE ou un autre ne sera ni une botte secrète encore moins un plan B ou C de Sonko pour la présidentielle 2024.

L’annonce de la candidature à la candidature de Monsieur FAYE a une quadruple fonction : 

1. faire oublier le double revers judiciaire du 17 novembre 2023 ;

2. lutter contre le découragement et la démobilisation des partisans de Sonko à la suite des camouflets à la Cedeao et à la Cour suprême ;

3. renouer avec la mobilisation des pseudo-patriotes complètement abasourdis par les revers de 115 jours d’emprisonnement, de la dissolution et du fiasco des multiples tentatives de mobilisation ;

4 . empêcher aux autres candidats, y compris ceux issus de la coalition Yewwi Askan Wi d’être parrainés par les partisans de Sonko ;

Qu’à cela ne tienne !

En dépit des agitations des nervis médiatiques et des mercenaires du pseudo société civile, la République du Sénégal devra se donner les moyens pour empêcher la candidature d’un quelconque membre de l’ex-Pastef.

Le plus important pour les vrais républicains et démocrates est de nous mobiliser pour l’éradication du monstre Pastef.  

Pour rappel, le recours incessant à la violence de Sonko a entraîné des dizaines de morts, dizaines de milliards de francs cfa de destruction de biens publics, privés nationaux et étrangers. 

Face à ces tragédies, la République n’a qu’un choix : celui d’en finir avec les membres de l’ex Pastef et d’extirper du discours et de praxis politiques des appels à l’insurrection, des atteintes à la sûreté de l’Etat, du terrorisme, du complot contre l’autorité de l’Etat, d’actes et de manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique.

Avec l’abandon du meurtrier et destructeur rêve de candidature de Sonko, le Sénégal républicain et démocratique a remporté une éclatante victoire sur le populisme, le fascisme, le terrorisme, l’aventure, le chaos et l’insurrection.

Toutefois, le combat est loin d’être fini malgré l’emprisonnement de Sonko, la dissolution de son parti et les belles victoires judiciaires du Sénégal à la Cedeao et à la Cour suprême. 

Pour l’heure, le plus important défi à relever reste l’éradication de Pastef. Cette épine est à enlever des pieds du Sénégal.

Nous devons aussi prendre conscience que l’éradication totale de l’ex Pastef ne peut pas être seulement un travail de gendarmerie, de police et de justice. 

Il s’agit aussi d’une forte mobilisation des républicains et démocrates pour protéger notre pays de l’extrémisme violent et de l’Islamisme politique mus par des obsessions réactionnaires, fanatiques et obscurantistes.

Pour protéger notre pays des fléaux du populisme et les politiques terroristes de Sonko et ses partisans, il y a lieu d’engager une vaste opération de dépastefisation du Sénégal.

En vertu des dispositions antiterroristes code pénal, doivent être considérés comme apologie terrorisme, même pour des délits, comme le port de t-shirt, de bracelets ou de tout autre objet aux couleurs de l’ex Pastef.

Heureusement la République est restée debout devant la violence meurtrière et destructrice.

Il y a lieu de féliciter le Président de la République, Monsieur Macky Sall, les autorités judiciaires, les forces de défense et de sécurité pour n’avoir cédé au chantage à la violence de Sonko et à la pression des rentiers de la tension.

Vive la République !

Vive le Sénégal !

Moustapha Diakhaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights