Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Amadou Ba en Casamance : Redémarrage Imminent du Navire Aline Sitoé Diatta à Ziguinchor

Le Premier ministre Amadou Ba a récemment annoncé son intention de relancer les rotations du navire Aline Sitoé Diatta, actuellement à l’arrêt depuis juin 2023 pour des raisons de sécurité. Il a instruit le gouverneur de la région de Ziguinchor, Mor Talla Tine, de convoquer rapidement la commission de sécurité pour élaborer un plan de redémarrage.

«Le bateau a été arrêté pour des raisons de sécurité. Nous avons instruit le gouverneur de la région de Ziguinchor de réunir le plus rapidement possible la commission de sécurité. Je veux que dès la semaine prochaine qu’il réunisse la commission de sécurité pour qu’elle propose au gouvernement un plan de redémarrage des rotations du bateau », a déclaré le Premier ministre en marge de l’inauguration du poste de santé de Fanda, dans la commune de Niaguis.

La décision d’arrêter le navire en juin 2023 faisait suite aux actes de violence consécutifs à la condamnation de Ousmane Sonko dans l’affaire de »viol » qui l’opposait à la jeune Adji Sarr.

Amadou Ba a également souligné l’importance du navire pour la région de Ziguinchor, ajoutant que même avec d’autres moyens de transport tels que les bus ou les avions, il est crucial d’utiliser tous les moyens possibles.

« Bientôt nous allons donner la date de reprise du bateau en toute sécurité. Le bateau est une préoccupation des populations de Ziguinchor. Même si nous avons des bus de transport ou des avions, le plus important, c’est d’utiliser tous les moyens de transport possible », a ajouté le Premier ministre.

Il a mis en avant le potentiel de Ziguinchor, étant la seule région dotée de deux aéroports, dont un de rang international, en plus d’un port maritime. Amadou Ba a souligné que le développement du tourisme, de la transformation agroalimentaire et la valorisation des cultures locales contribueront à créer des emplois et des revenus pour les jeunes et les femmes de la région.

« Notre prospérité partagée est tout aussi une condition pour la paix définitive dans cette partie qui préoccupe tout le peuple sénégalais, dans la diversité, c’est-à-dire plurielle mais indivisible », a-t-il ajouté.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights