Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Affaire Mame Mbaye Niang : Sonko débouté par la Cour suprême, son avenir politique en suspens

L’affaire opposant Ousmane Sonko à Mame Mbaye Niang a connu un nouveau rebondissement avec la décision rendue par la Cour suprême. La requête de Sonko, introduite en cassation après sa condamnation par la Cour d’appel le 8 mai dernier, a été partiellement rejetée.

La Cour suprême a déclaré recevable le pourvoi, tout en prononçant l’irrecevabilité de l’exception d’inconstitutionnalité. Cependant, la contrainte par corps a été cassée et annulée. Contrairement aux attentes, le réquisitoire du parquet général, qui plaidait pour la cassation de l’arrêt de la Cour d’appel, n’a pas été suivi.

Les débats d’audience ont été intenses, marqués par la contestation de l’article 260 du Code pénal par les avocats d’Ousmane Sonko. Ces derniers ont exposé cinq moyens détaillés pour démontrer que la condamnation de leur client devrait être cassée. Parmi les arguments avancés figuraient la citation, l’absence de traducteur lors du procès en première instance, les preuves fournies par Sonko, les motivations du juge, le montant des dommages et intérêts, ainsi que les chefs d’accusation.

Les avocats ont également souligné l’aspect « politique » de l’affaire, accusant une tentative d’élimination d’un candidat à la présidentielle. Ils ont déploré la rapidité avec laquelle le dossier a été traité, de la première instance jusqu’à la Cour suprême.

Les avocats de Mame Mbaye Niang ont réfuté ces arguments, considérant l’exception d’inconstitutionnalité comme « irrecevable » et qualifiant les autres moyens de la défense d’irrecevables, les accusant de vouloir « refaire le procès ».

La condamnation de Sonko, confirmée en appel, soulève des enjeux majeurs pour son avenir politique, notamment son éligibilité à la présidentielle de février 2024. Selon l’article L.30 du code électoral, une condamnation définitive pourrait entraîner l’inéligibilité de Sonko pendant cinq ans. Son dossier de candidature risque ainsi d’être écarté par le Conseil Constitutionnel, plaçant son avenir politique dans l’incertitude.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights