Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Affaire de Trafic de Cocaïne : Révélations Explosives impliquant le Fils d’un Chef d’État Ouest-Africain

L’enquête de la Division opérationnelle de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (Ocrtis) sur la saisie spectaculaire de 3 tonnes de cocaïne par la Marine sénégalaise la semaine dernière révèle des détails troublants. Les dix arrêtés individuels dans cette affaire de trafic international de drogue ont été présentés au procureur de la République lundi.

Les analyses de la Division de la Police Technique Scientifique (Dpts) ont confirmé un poids total de 2975 kilogrammes de cocaïne. Pour démêler les ramifications de ce réseau de trafic, l’Ocrtis a effectué une perquisition chez Mamadou Bathia à la Cité Asecna de Yeumbeul.

Au cours des interrogatoires, Ezekiel Tumbiri, se présentant comme le capitaine de façade du navire, un identifié Joaquim Lopes Dos Reis Simoes comme le véritable commandant, identifié que Jack Holland, propriétaire du navire « Mother Comfort », l’avait instruit pour superviser des réfections du navire « Ville d’Abidjan ». Tumbiri prétend avoir été contraint de participer à cette opération, ignorant initialement la nature de la mission.

Lopes Simoes, quant à lui, a confirmé les déclarations de Tumbiri, admettant son rôle en tant que logisticien recruté par Jack Holland. Il a révélé que la drogue devait être livrée en Gambie, et que le fils d’un Chef d’État ouest-africain était parmi les véritables propriétaires, aux côtés d’un ressortissant hollandais.

Rogelio Valencia Vergara, l’un des accusés, a divulgué son recrutement par le « Cartel Del Golfo » et a souligné la menace exercée sur sa famille en cas de refus. Il a révélé les étapes de l’opération, depuis Londres jusqu’à la remise des données GPS en Guinée-Bissau, impliquant des contacts au Togo, au Bénin, au Nigeria, et finalement en Gambie.

Cette affaire complexe impliquant des personnalités de haut rang soulève des questions sur la sécurité régionale et l’ampleur des réseaux de trafic de drogue opérant en Afrique de l’Ouest. Les accusés, poursuivis pour divers chefs d’accusation, maintiennent leur innocence, affirmant méconnaître la véritable nature de la cargaison transportée. L’affaire suscite une attention particulière en raison de l’implication alléguée du fils d’un Chef d’État ouest-africain.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights