Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Accord de Principe pour un Prêt de 166 Milliards de FCFA du FMI au Sénégal d’ici la Fin de l’Année

Le Sénégal a récemment conclu un accord de principe avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue d’obtenir un prêt de 166 milliards de francs CFA de cette institution avant la clôture des opérations financières pour l’année 2023. Cette information a été révélée par le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, lors d’une conférence de presse conjointe avec Edward Gemayel, le chef de la mission du FMI, qui a séjourné au Sénégal pendant près de deux semaines.

L’accord de principe stipule que le Sénégal aura accès à ces financements, sous réserve de l’approbation des hautes autorités du FMI et de son conseil d’administration, qui se réunira le 14 décembre prochain. En juin 2023, le Sénégal avait déjà obtenu un financement compris entre 129 et 133 milliards de francs CFA, comme l’a précisé le ministre des Finances et du Budget.

Néanmoins, l’économie sénégalaise n’a pas encore retrouvé son rythme d’avant la pandémie de Covid-19, en partie à cause de divers facteurs externes et internes tels que la pandémie, la guerre en Ukraine, l’augmentation des prix du pétrole et des produits alimentaires, ainsi que la crise récente au Moyen-Orient, qui continuent de freiner la reprise économique.

Le Sénégal a également été confronté à des tensions sociopolitiques internes, notamment des troubles politiques en juin dernier. En conséquence, le FMI a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Sénégal, passant de 5,3 % à 4,1 % pour l’année en cours, selon Edward Gemayel.

Pour l’année 2024, les prévisions de croissance ont également été révisées à la baisse, passant de 10,6 % à 8,3 %, principalement en raison du retard dans la production d’hydrocarbures, prévue désormais au second semestre de l’année prochaine.

Les prévisions d’inflation ont, quant à elles, été revues à la hausse, passant de 2,5 % à 3,9 % du produit intérieur brut (PIB) d’ici la fin de cette année. Cependant, les perspectives de la dette demeurent favorables et inchangées, la dette du Sénégal restant gérable, selon M. Gemayel.

À la fin de cette année, la dette atteindra 72,2 % du PIB, mais en excluant ce financement de 166 milliards de francs CFA attendu du FMI, elle représentera près de 69,2 % du PIB. Pour l’année prochaine, la dette devrait connaître une baisse, atteignant 65,6 % du PIB, selon les prévisions.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights