Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

Abdou Latif Coulibaly claque la porte du gouvernement : « Je recouvre ma liberté pour défendre mes convictions »

Dakar, le 23 janvier 2024 – C’est un véritable coup de tonnerre qui a secoué le landerneau politique sénégalais ce samedi. Abdou Latif Coulibaly, figure de proue du gouvernement et Secrétaire général du gouvernement depuis 2020, a annoncé sa démission. Dans une déclaration empreinte de gravité, il explique son départ par les « faits qui se déroulent à l’Assemblée nationale » et l’ « adresse au peuple sénégalais » du président Macky Sall.

Un désaccord profond avec la gestion des événements

Le désormais ex-ministre ne cache pas son désaccord avec la gestion des événements qui ont secoué le pays ces dernières semaines. Il fait notamment référence aux manifestations violentes qui ont suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko et à la « tentative de passage en force » du projet de loi sur le parrainage.

L’affirmation d’une liberté retrouvée

En quittant ses fonctions, Abdou Latif Coulibaly affirme vouloir « recouvrir sa pleine et entière liberté, pour pouvoir défendre ses opinions et ses convictions politiques ». Une liberté qu’il juge « indispensable » en cette période trouble de l’histoire du Sénégal.

Un message à l’endroit du peuple sénégalais

Dans sa déclaration, Abdou Latif Coulibaly réaffirme sa foi en la République et exhorte le peuple sénégalais à la vigilance. Il met en garde contre « les aventures périlleuses vers lesquelles tentent de nous mener certains ».

Un départ qui sonne comme un avertissement

La démission d’Abdou Latif Coulibaly est un événement majeur qui risque de fragiliser le gouvernement de Macky Sall. C’est un signal fort de la part d’un homme respecté et écouté, qui n’a pas hésité à sacrifier son poste pour défendre ses convictions.

Un avenir incertain

Il reste maintenant à voir quelles seront les conséquences de ce départ. Abdou Latif Coulibaly va-t-il rejoindre l’opposition ? Va-t-il créer son propre mouvement politique ? Le suspense reste entier.

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture

Verified by MonsterInsights