ACTUALITE JUSTICE

Scandale de corruption à la Direction des Parcs Nationaux : L’OFNAC dévoile des pratiques frauduleuses et des détournements de fonds

Des agents fictifs et des salaires fantômes

La Direction des Parcs Nationaux (DPN) est secouée par un scandale de corruption d’envergure, mis en lumière par un rapport cinglant de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) publié en 2021. Ce document accablant révèle un système de malversations orchestré au sein du Centre Médico-Social de la DPN, suite aux alertes lancées par le sergent-chef Alassane Diop en 2018.

En effet, M. Diop, qui occupait le poste de billeteur au parc depuis février 2018, a été alerté par des paiements de salaires suspects. Ses soupçons se sont confirmés lorsqu’il a découvert l’existence de quatre agents fictifs percevant des salaires mensuels depuis 2012, en plus des cinq employés légitimes du centre.

Tentatives d’intimidation et entrave à la justice

Face à ces pratiques frauduleuses, le sergent-chef Diop a tenté de dénoncer les faits à ses supérieurs. Mais au lieu d’être soutenu, il aurait été victime de tentatives de corruption de la part du sergent-chef Lamine Sambou, major de l’infirmerie.

L’enquête menée par l’OFNAC a permis de corroborer les déclarations de M. Diop et d’établir la gravité des faits. L’audition de 24 individus, dont du personnel de la DPN et du Ministère de l’Environnement, a révélé que “plusieurs hauts responsables, dont le colonel Ndeye Sene Thiam, étaient informés de ces pratiques frauduleuses, mais n’ont pas agi pour y mettre fin”. Pire encore, le rapport accuse ces responsables d’avoir “déployé des efforts pour entraver les enquêtes et dissimuler les détournements de fonds”.

Des poursuites judiciaires envisagées

Les personnes incriminées, dont Lamine Sambou, Ndeye Sene Thiam, Mouhamadou Mody Diallo, Papa Tagouth Top et Alassane Samb, risquent des poursuites pour diverses infractions, allant de “l’association de malfaiteurs” à “l’escroquerie portant sur des deniers publics”. Les montants détournés s’élèveraient à près de 8 667 764 FCFA, un préjudice important pour les finances publiques.

Suite à l’examen du rapport par l’Assemblée des membres de l’OFNAC le 3 juin 2021, le dossier a été transmis au Procureur de la République pour l’ouverture d’une enquête judiciaire. Les conclusions de l’OFNAC et les éléments de preuve réunis devraient aboutir à des poursuites pénales contre les auteurs de ces actes de corruption et de détournement de fonds.

Ce scandale met en lumière la nécessité de renforcer les mécanismes de contrôle et de lutte contre la corruption au sein des administrations publiques sénégalaises. La crédibilité et l’efficacité des institutions étatiques sont en jeu, et il est impératif que des mesures soient prises pour garantir la transparence et la bonne gestion des ressources publiques.

Dakar24.net

Avatar

Redaction2023

About Author

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer

ACTUALITE POLITIQUE

3e Mandat : Macky Sall donne rendez-vous ce lundi pour éclairer les sénégalais sur sa position 

Le Président de la République Macky Sall a annoncé un discours à la nation ce lundi 3 juillet 2023 pour
ACTUALITE POLITIQUE

Convocation à la Sûreté urbaine: Birame Soulèye Diop s’excuse pour ses propos

Après la nouvelle de sa convocation, l’administrateur général du parti Pastef présente ses excuses dans une vidéo. Birame Soulèye Diop

En savoir plus sur Dakar 24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading