ECONOMIE POLITIQUE

Changement de cap : Le “Projet” remplace le PSE comme référentiel des politiques publiques

Le nouveau gouvernement de Bassirou Diomaye Diakhar Faye a décidé d’abandonner le Plan Sénégal émergent (PSE) comme référentiel des politiques publiques pour les cinq prochaines années. Le “Projet de transformation systémique du Sénégal” prend sa place, avec un accent mis sur la jeunesse, l’éducation, l’entrepreneuriat, la lutte contre la cherté de la vie, la bonne gouvernance et la souveraineté économique.

Un nouveau référentiel pour une nouvelle ère

Le communiqué du premier conseil des ministres tenu le 9 avril 2024 est clair : le “Projet” est la nouvelle feuille de route du gouvernement. Ce changement de cap s’inscrit dans la volonté du président Faye de rompre avec les politiques du passé et de mettre en place un nouveau modèle de développement pour le Sénégal.

Les priorités du “Projet”

Le “Projet” s’articule autour de cinq axes prioritaires :

  • Jeunesse, éducation et formation : Donner aux jeunes les moyens de réussir et de participer pleinement au développement du pays.
  • Lutte contre la cherté de la vie et augmentation du pouvoir d’achat des ménages : Améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables.
  • Modernisation de la Justice, protection des droits humains et bonne gouvernance : Renforcer l’État de droit et la confiance des citoyens dans les institutions.
  • Souveraineté économique et prospérité du Sénégal : Assurer l’indépendance économique du pays et créer des richesses pour tous.
  • Consolidation de l’unité nationale et des solidarités : Préserver la paix et la stabilité du pays.

Un plan d’action ambitieux

Le président Faye a donné à son Premier ministre, Ousmane Sonko, un mois pour finaliser le plan d’actions du gouvernement. Ce plan devra inclure un agenda précis de réalisation des objectifs fixés.

Un défi majeur : réviser le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep)

Le changement de référentiel des politiques publiques implique la révision du Dpbep 2023-2025, qui est adossé au PSE. Le président Faye devra trouver les voies et moyens pour obtenir l’approbation de l’Assemblée nationale, où il ne dispose pas de la majorité.

Dissoudre l’Assemblée nationale ou poursuivre le Dpbep sous un autre nom ?

Deux options s’offrent au président Faye :

  • Dissoudre l’Assemblée nationale et convoquer des élections législatives anticipées dans l’espoir d’obtenir une majorité.
  • Continuer le Dpbep en l’appelant par un autre nom.

Le choix du président Faye sera déterminant pour la réussite de son “Projet”.

Le changement de référentiel des politiques publiques est un acte majeur qui traduit la volonté du nouveau gouvernement de rompre avec le passé et de mettre en place un nouveau modèle de développement pour le Sénégal. Le succès de ce “Projet” dépendra de la capacité du gouvernement à mobiliser les ressources nécessaires et à obtenir l’adhésion de la population.

Dakar24.net

Avatar

Redaction2023

About Author

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer

ACTUALITE POLITIQUE

3e Mandat : Macky Sall donne rendez-vous ce lundi pour éclairer les sénégalais sur sa position 

Le Président de la République Macky Sall a annoncé un discours à la nation ce lundi 3 juillet 2023 pour
POLITIQUE

Candidature de Khalifa Sall : Barthélémy Dias lance un appel aux socialistes

C’est au tour de Barthélémy Dias de plaider pour un scrutin inclusif au Sénégal. Le maire de la ville de

En savoir plus sur Dakar 24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading