ACTUALITE SOCIETE

Adji Sarr échappe à la surveillance et déclenche une opération de recherche

La fugue d’Adji Sarr pour retrouver sa liberté

Adji Sarr, l’ex-masseuse au cœur d’une affaire médiatisée, a tenté de s’échapper de son confinement pour échapper à une garde rapprochée stricte et ainsi récupérer sa liberté perdue. Vivant cloîtrée dans un appartement sous surveillance constante, elle a fait le choix de s’évader, poussée par le désir de rompre avec le contrôle strict imposé par l’équipe de sécurité. Celle-ci avait modifié les protocoles de surveillance, limitant ses interactions et privé même ses amis et sa famille de tout contact avec elle.

Un traitement excessif et la rupture des relations

Les nouvelles restrictions imposées à Adji Sarr par sa garde rapprochée ont conduit à une tension croissante. La surveillance accumulée de ses fréquentations et visites a généré un sentiment d’oppression, poussant ainsi la jeune femme à bout. Les relations entre elle et ses gardes du corps se sont détériorées, culminant en une fuite impulsive pour éviter à ce traitement jugé excessif.

L’impact sécuritaire de la disparition

La disparition soudaine d’Adji Sarr a créé une onde de choc au sein de la République, qui veillait approfondie sur elle depuis plusieurs années. Dans un contexte sécuritaire tendu, les autorités ont supposé divers scénarios, craignant notamment qu’elle puisse croiser des individus hostiles en lien avec les accusations de viols portées contre Ousmane Sonko. Ce dernier avait été arrêté récemment pour diverses charges, dont appel à l’insurrection et atteinte à la sûreté de l’État.

Une issue heureuse

Heureusement, l’évasion d’Adji Sarr n’a pas eu de conséquences majeures. Elle a été reconnue dans la rue par une passante, qui l’a recueillie chez elle et a finalement permis à Adji Sarr de rentrer chez elle en sécurité. Cet événement a provoqué un soupir de ralentissement au plus haut niveau de l’État.

Les motivations d’Adji Sarr et sa fragilité

Adji Sarr avait pour principale motivation de retrouver un semblant de liberté et de respirer après avoir été «coupée du monde». Elle exprime son désaccord envers les restrictions sévères qui se la sentent emprisonnées, même si des détenues ont le droit de visites qu’elle se voit refuser. Son histoire révèle sa fragilité, mise en évidence par trois tentatives de suicide et les épreuves qu’elle a traversées au cours des dernières années.

Contexte légal et jugement d’Ousmane Sonko

Le contexte judiciaire dans lequel s’inscrit Adji Sarr est complexe, avec le jugement d’Ousmane Sonko, le chef de dossier de l’ex-parti Pastef, pour viols et menaces de mort. Alors qu’Ousmane Sonko a été condamné par contumace à une peine de prison, Adji Sarr avait, quant à elle, demandé des dommages et intérêts significatifs. Cette affaire a généré un climat tendu dans le pays.

En somme, l’évasion d’Adji Sarr a reflété sa quête de liberté face à des mesures restrictives excessives, tout en mettant en lumière les tensions et les enjeux sécuritaires liés à cette affaire médiatisée.

Dakar24.net

Avatar

Redaction2023

About Author

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer

ACTUALITE POLITIQUE

3e Mandat : Macky Sall donne rendez-vous ce lundi pour éclairer les sénégalais sur sa position 

Le Président de la République Macky Sall a annoncé un discours à la nation ce lundi 3 juillet 2023 pour
ACTUALITE POLITIQUE

Convocation à la Sûreté urbaine: Birame Soulèye Diop s’excuse pour ses propos

Après la nouvelle de sa convocation, l’administrateur général du parti Pastef présente ses excuses dans une vidéo. Birame Soulèye Diop

En savoir plus sur Dakar 24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading