ACTUALITE POLITIQUE

“Ousmane Sonko : Présidentielle 2024 – Une promesse de pardon envers Macky Sall en cas de victoire”

Dans une révélation captivante, l’opposant Ousmane Sonko déclare à France 24 depuis sa résidence à Dakar que Macky Sall a finalement cédé à la pression du peuple en renonçant à un troisième mandat présidentiel. Selon Sonko, il s’agit d’une véritable “abdication face à la pression populaire” et aux influences internationales. Il se présente en tant que candidat totalement éligible et affirme avec confiance qu’il sera élu président du Sénégal dès le premier tour en 2024.

Lors d’une interview exclusive, Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, dévoile sa situation actuelle depuis son domicile où il est assigné depuis sa condamnation en juin pour “corruption de la jeunesse”. Il insiste sur le fait qu’il est injustement détenu, sans aucune décision judiciaire ou administrative le restreignant à rester chez lui.

Le discours prononcé par le président Macky Sall à la Nation le 3 juillet a marqué un tournant décisif. Sonko soutient que la décision de Sall de ne pas se représenter n’est pas le fruit de son engagement démocratique, mais plutôt une réponse à la pression du peuple sénégalais et de la communauté internationale.

Dans des termes forts, Sonko qualifie les années de présidence de Macky Sall de “dictature”, pointant du doigt le recrutement de milices privées qui ont eu le droit d’utiliser la force contre des manifestants non armés. Les événements violents de juin, suite à la condamnation d’Ousmane Sonko, ont tragiquement causé plusieurs pertes en vies humaines au Sénégal.

Selon Sonko, les Sénégalais se sont mobilisés non pas contre un éventuel troisième mandat de Macky Sall, mais contre la persécution de l’opposant qu’il représente. L’annonce de la non-candidature de Sall a donc été accueillie avec une indifférence quasi générale par la population sénégalaise.

Malgré sa condamnation, Ousmane Sonko persiste à affirmer sa totale éligibilité. Il affirme que Macky Sall a déclaré à certaines personnes qu’il empêcherait sa candidature à tout prix. L’opposant dénonce la violence dont il est victime, soulignant qu’une telle situation ne s’était jamais produite auparavant.

Bien qu’il n’ait aucun contact officiel ou officieux avec le président, Ousmane Sonko se montre ouvert au pardon et à l’oubli. Il souhaite à Macky Sall de terminer son mandat avec dignité et sérénité. Selon Sonko, une majorité des 17 millions de Sénégalais soutient sa candidature et, en cas d’élections, il sera déclaré vainqueur dès le premier tour. Ce message porte avec lui une promesse de triomphe imminent.

Avatar

Redaction2023

About Author

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer

ACTUALITE POLITIQUE

3e Mandat : Macky Sall donne rendez-vous ce lundi pour éclairer les sénégalais sur sa position 

Le Président de la République Macky Sall a annoncé un discours à la nation ce lundi 3 juillet 2023 pour
POLITIQUE

Candidature de Khalifa Sall : Barthélémy Dias lance un appel aux socialistes

C’est au tour de Barthélémy Dias de plaider pour un scrutin inclusif au Sénégal. Le maire de la ville de

En savoir plus sur Dakar 24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading