Dakar24

L'Information un Droit, Vous Servir, notre Devoir

200.000 F CFA pour chaque député pour la Tabaski : Guy Marius Sagna décline l’offre

Guy Marius Sagna a pris la décision de refuser les 200.000 F CFA attribués à chaque député en vue de l’aide pour la fête de la Tabaski, prévue le 17 juin prochain. Ce membre de la coalition Yewwi Askan Wi a pointé du doigt des dysfonctionnements majeurs au sein de l’Assemblée nationale. À ses yeux, cette distribution de fonds n’est que la partie émergée d’une gestion antidémocratique du budget parlementaire.

Sagna a énuméré les préoccupations essentielles que les députés devraient plutôt aborder. « Une assemblée qui échoue à représenter le peuple sénégalais au sein de la commission ad-hoc chargée de la vérification des titres et occupations sur les anciennes et nouvelles dépendances du Domaine Public Maritime (DPM) à Dakar, mais qui trouve les moyens d’octroyer 200.000 F CFA à ses membres pour la Tabaski », a-t-il posté sur Facebook.

Il a poursuivi en dénonçant, « une assemblée nationale qui néglige le soutien aux travailleurs du fonds d’entretien routier autonome (FERA), en souffrance avec plus de dix mois d’arriérés de salaires. Une assemblée indifférente aux difficultés des habitants du département de Saraya et de la région de la Falémé. Une assemblée qui ne prend pas position pour protéger les enfants sénégalais face aux accusations de Nestlé d’empoisonner les enfants avec du sucre ajouté dans ses produits Nido et Cérélac. Une assemblée qui reste silencieuse sur la vérité concernant les veuves des 93 Jambars au Golfe. Une assemblée qui tourne le dos aux agriculteurs sénégalais. »

Guy Marius Sagna a rappelé les nombreux problèmes auxquels sont confrontés les Sénégalais, problèmes qui devraient être au cœur des préoccupations de l’Assemblée nationale. « Si notre argent est volé, nos impôts impayés, nos ressources dilapidées, nos terres usurpées… c’est pourquoi tant de localités manquent d’eau, d’électricité, de routes, de matériel agricole, de structures de santé et de personnel médical… C’est de notre souffrance que se nourrit le paradis des voleurs de deniers publics et des impérialistes », a-t-il déploré.

Il a conclu en lançant un appel à la mobilisation du peuple sénégalais : « Préparons-nous à mener ce combat, car il ne s’agit pas du combat du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye et du premier ministre. Ils le mènent en notre nom, et nous devons être à l’avant-garde de cette lutte, pas à la traîne ».

Dakar24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Dakar24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Verified by MonsterInsights