Spread the love

Au nom de l’Unité Nationale Monsieur le Président ! Par Bassirou DIENG

« Je ne peux écarter, dans une circonstance nouvelle de réélection, d’engager une phase pour la reconstruction nationale dans un esprit de renouveau national, de consensus national. Parce que je pense qu’il faut savoir tourner des pages aussi ». Tel était votre engagement lors d’une interview avec une chaîne de télévision française en novembre 2018.
Monsieur le Président de la République, comme vous le savez, l’unité nationale consiste à rassembler les partis qui s’opposent dans l’arène politique pour affronter ensemble un péril majeur. C’est une réaction de salut public dictée par la conviction que le bien commun impose de réunir les adversaires d’hier et de demain afin de surmonter une situation de crise. Quoiqu’on pense de son adversaire, il n’est donc pas possible de prétendre réaliser l’unité nationale et de continuer à chasser comme des malpropres des militants et responsables de l’Opposition. Surtout s’il s’agit des militants et responsables dont leur parti s’est terminé deuxième derrière vous, Monsieur le Président de la République, lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019.
Monsieur le Président de la République, après avoir été plébiscités par 58.27% de sénégalais, vous devez mettre votre gouvernance sous le signe de la reconstruction nationale. Pardonnez à tout le monde et ayez un esprit de dépassement sur certains détails. Libérez ou faites libérez vos opposants mais et surtout demandez à ce que s’arrête la chasse aux sorcières. Si réellement, vous croyez au renouveau national, comme vous l’avez tant chanté au cours de ses derniers mois, vous devez bien recoller les morceaux et rassembler tous les fils du pays autour de l’essentiel. Et notre démocratie en sortira victorieuse…

Bassirou DIENG journaliste au quotidien Le Témoin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here